Méthodologie

Save sparen

La méthodologie ISR retenue par ABN AMRO Investment Solutions s’appuie sur la combinaison des 2 approches suivantes:

Les exclusions

Un certain nombre de secteurs et / ou d’activités sont exclus de l’univers d’investissement. Les sociétés réalisant plus de 25% de leur chiffre d’affaires dans le tabac, l’armement, les jeux de hasard, la pornographie sont exclues, ainsi que les sociétés commercialisant des bombes à sous munition ou des mines antipersonnel.

De plus, ABN AMRO établit une liste de « valeurs interdites » à l’investissement, nommée Controversy Weapon List, composée de sociétés qui font l'objet d'une interdiction d'investissement. Elle est constituée d’entreprises impliquées, de près ou de loin, dans la fabrication d’armes controversées dont les bombes à fragmentation et armes antipersonnel. Cette liste d'exclusions, revue au moins une fois par an, est diffusée au sein du groupe ABN AMRO et appliquée au sein du groupe ABN AMRO Investment Solutions.

Le filtre de type « Best in-class »*

Après la première étape d’exclusion, un filtre « Best in-class » est mis en place. Ce filtre consiste à classer les valeurs afin d’identifier les « meilleurs élèves »  au sein de chaque secteur d’activité. Nous quantifions la qualité de leur démarche dans les trois domaines de l’ESG en utilisant la pondération suivante : à 50% pour l’environnemental, 30% pour le social et 20% pour la gouvernance. Nous aboutissons ainsi à une note globale : la « notation ISR ».

ABN AMRO Investment Solutions a ainsi noué un partenariat avec l’agence d’évaluation extra-financière Sustainalytics** pour enrichir le processus d’analyse et élargir l’univers couvert d’un point de vue extra-financier.

Le critère EMME pour le marché monétaire

Le critère EMME (Empreinte sur le marché monétaire euro) a été élaboré en interne, spécifiquement pour le marché monétaire. Notre processus d'investissement ISR, pour notre fonds monétaire, est innovant ; Son approche mixe « exclusions sectorielles » et gouvernance de marché (mesure de l'efficience des émetteurs sur le marché monétaire, transparence de la documentation, exclusions des Etats et Territoires non coopératifs***). Il vient s’ajouter aux 3 critères ESG.
Une équipe d’experts composée de gérants et des équipes du contrôle opérationnel sont les garants du respect de ce processus d’investissement.

Glossaire

* Filtre de type « Best in-universe » : L’approche « Best in-universe » est un type de sélection ESG consistant à privilégier les émetteurs les mieux notés d’un point de vue extra-financier indépendamment de leur secteur d’activité, à la différence de l’approche « best in-class ».

** Sustainalytics est l’une des premières agences mondiales de recherche et d’analyse environnementale, sociale et de gouvernance. L’agence offre des services de notation extra-financière et de conseil pour le compte d’investisseurs institutionnels et de gérants d’actifs.

*** ETNC (Etats et Territoires non coopératifs) : Selon la législation française, un Etat ou territoire est qualifié de non coopératif au 1er janvier 2010 si trois conditions cumulatives sont réunies :
- Il n’est pas membre de la Communauté Européenne
- Il a fait l’objet d’une évolution par l’OCDE en matière d’échange d’informations à des fins fiscales
- Il n’a pas conclu avec la France une convention d’assistance administrative permettant l’échange de tout renseignement nécessaire à l’application de la législation fiscale des parties ni signé avec au moins douze autres Etats ou territoires une telle convention.